Sinistre bris de glace : quand et comment être indemnisé ?

Le bris de glace est un sinistre qui peut vite devenir très problématique. Le bris de glace peut entraîner des dommages importants. Il peut aussi occasionner des pertes financières importantes.

Le bris de glace peut être d’origine :

– naturelle (météorite, tempête de grêle, etc.)

– accidentelle (casse, chute, etc.)

– volontaire (effraction, vandalisme, etc.)

Le bris de glace est un sinistre qui peut être couvert par une assurance. Vous pouvez également obtenir une indemnisation en cas de bris de glace. Mais quand et comment être indemnisé après un bris de glace ? Nous vous donnons quelques réponses dans notre article.

Que faire en cas de sinistre ?

Première étape après le sinistre : appeler votre assureur ou votre courtier dans les plus brefs délais. En effet, il faut l’informer dans les 5 jours suivant le sinistre, et lui transmettre un constat amiable d’accident, signé par vous et le tiers, dans les 10 jours. Vous pouvez ensuite trouver un réparateur pour devis. Il vous suffit d’aller sur internet et de consulter les sites spécialisés, comme Carglass ou Mondial Pare-brise. Celui-ci vous permet de trouver un réparateur près de chez vous et de recevoir, sous 48 heures, un devis gratuit pour la réparation de votre bris de glace. Vous pouvez également choisir de faire réparer votre véhicule chez un réparateur agréé. Vous aurez alors la garantie d’avoir un matériel de qualité et d’être indemnisé rapidement. Vous pouvez enfin choisir un réparateur non agréé. Dans ce cas, vous devez prendre en charge les frais de réparation, et faire ensuite valoir vos droits auprès de votre assureur.

Sur le même sujet :  Qui doit prendre une assurance auto provisoire 1 mois ?
Sur le même sujet :  Canne antivol : comment choisir le modèle le plus sécurisé ?

Quelles sont les conditions d’indemnisation ?

Pour bénéficier de cette garantie, vous devez remplir certaines conditions :

– Signaler le sinistre à votre assureur dans les 5 jours ouvrés qui suivent sa survenance.

– Vous devez prouver que vous avez pris toutes les mesures nécessaires pour empêcher la récidive du sinistre et que vous avez fait tout votre possible pour limiter les dégâts.

– En cas de vol avec effraction, vous devez avoir déposé plainte auprès des autorités de police. Attention : si vous n’avez pas pris toutes les précautions nécessaires pour limiter les dommages, votre assureur peut vous refuser l’indemnisation.

Comment est calculée l’indemnité ?

Les dégâts causés par le bris de glace sont réparés. Le coût de la réparation est à la charge de votre assureur. Si le bris de glace cause un incendie, l’indemnité est calculée selon la garantie incendie, c’est-à-dire au prorata du montant total couvert par l’assurance.

Quels sont les dommages non couverts par la garantie bris de glace ?

Les dégâts causés par le bris de glace suivants ne sont pas couverts par la garantie :

– les dommages causés aux objets qui ont été entreposés à proximité de la vitre cassée ;

– les dommages causés aux objets qui ont été endommagés indirectement par le bris de glace ;

– les dommages aux objets qui ont été endommagés par l’eau, le gel ou la boue lorsque ces objets n’ont pas été directement touchés par le bris de glace ;

– les dommages causés par le vol ou la disparition d’objets ;

– les dommages causés par l’utilisation d’un véhicule par un conducteur non autorisé ;

Sur le même sujet :  Barre de toit : faut-il une barre de toit ?
Sur le même sujet :  Qui doit prendre une assurance auto provisoire 1 mois ?

– les dommages causés par des émeutes, des manifestations ou des troubles civils ;

– les dommages causés par des actes de guerre, des invasions, des actes hostiles d’une puissance étrangère, des troubles internationaux.